Accueil > CNRD > CNRD 2016-2017 "La négation de l’Homme dans l’univers concentrationnaire (...) > Témoignages de déportés du Cher > Léo AGOGUE

Léo AGOGUE

Léo Agogué résiste à la SNCAC (usine d’aviation), son lieu de travail : il transmet les plans des terrains de l’aéroport à M. d’Ambert, futur dirigeant du mouvement Libération-Nord, propose 5 minutes de silence le 11 novembre et écoute les radios étrangères. Il est arrêté le 25 novembre 1942 sur dénonciation. Il a 32 ans. Incarcéré au Bordiot - la prison de Bourges, Orléans puis Compiègne d’où il part le 23 janvier 1943 pour le camp de concentration de Sachsenhausen, puis est affecté au Kommando Heinkel du 12 février 1943 au 29 mars 1945. Matricule 58216. Il est libéré le 3 mai 1945 par les Russes et rapatrié le 22 mai 1945.

Dans la même rubrique

1 | 2

Haut de page

Partenaires

Conseil général du Cher Direction des services départementaux de l'éducation nationale du Cher Le Musée de la résistance Nationale Ministère de la Culture et de la communication Région Centre Val de Loire