Accueil > CNRD > Sujets des années passées > CNRD 2016-2017 "La négation de l’Homme dans l’univers concentrationnaire (...) > Témoignages de déportés du Cher > Georges BOROCOWITCH

Georges BOROCOWITCH

G. Borocowitch (« L’Hermite ») appartient successivement au réseau BOA région P3 en lien avec des résistants de la Nièvre puis au mouvement de résistance Vengeance dans la région de Sancerre.
Georges Borocowitch est arrêté le 13 avril 1944 par la Gestapo. Il a 39 ans. Déporté le 15 juillet 1944 au camp de concentration de Neuengamme (Kommando de Bremen-Farge) puis celui de Sandbostel, il est libéré le 29 avril 1945. Matricule 37399. Evacué du camp le 26 mai, il pèse alors 38 kg ; son état de santé ne lui permet d’être rapatrié par avion que le 9 juin. Il est hospitalisé plusieurs semaines à l’hôtel Lutétia à Paris avant de pouvoir retourner à Sancerre le 22 juin 1945.

info portfolio

Georges Borocowitch Réflexion de Georges Borocowitch sur sa situation de déporté.

Dans la même rubrique

1 | 2

Haut de page

Partenaires

Conseil général du Cher Direction des services départementaux de l'éducation nationale du Cher Le Musée de la résistance Nationale Ministère de la Culture et de la communication Région Centre Val de Loire