Musée de la Résistance et de la Déportation du Cher

Servir de Gaulle

Les riches heures du colonel Gaston de Bonneval

Exposition proposée par le service départemental de l'ONAC-VG du Cher et la direction des Archives départementales et du patrimoine

Parmi les nombreux serviteurs de la cause incarnée par le général de Gaulle et parmi les proches collaborateurs de ce dernier, très peu de personnes ont pu revendiquer des liens d'amitié avec lui. Le colonel Gaston de Bonneval (1911-1998) fut l'un de ceux-là, sans qu'il s'en prévalut jamais ni n'en tira avantage.

Gaulliste de la première heure par son engagement dans la Résistance, Gaston de Bonneval fait l’expérience de la barbarie nazie en déportation, à Mauthausen, dont il revient en miraculé.

Choisi en 1945 sur ses triples titres d'officier, de résistant et de déporté pour être l'un des aides de camp du chef du gouvernement provisoire de la République, il partage avec son chef la "traversée du désert" de 1946 à 1958, avant d'assister au retour du grand homme sur la scène historique et de participer à la création de la Ve République.

A l'heure de la retraite, en 1965, Gaston de Bonneval se retire sur le domaine familial de Thaumiers, s'investissant dans la vie publique locale comme maire, conseiller général de Charenton-du-Cher et conseiller régional du Centre, voué au service de ses concitoyens plutôt qu'à celui d'un parti politique.

Salle de lecture des Archives – Du 8 octobre 2020 au 19 février 2021